Se tromper d’épouse

Se tromper d’épouse

En mettant à jour mon arbre généalogique « Charlemagne – Ridel »,  je me suis aperçu que je m’étais trompé de filialisation  pour Hugues Capet. Sa mère n’est absolument pas Rohaut du Maine ce qui était bien pratique pour remonter à Charlemagne et en plus elle cumulait les ascendances carolingienne et robertienne.

geneagraphe imprimer arbres généalogiques se tromper d'épouse

Je me suis tout simplement trompé d’épouse pour Hugues le Grand, père de Hugues Capet qui s’est marié successivement :

  • en 914 avec Rohaut du Maine, fille de Roland comte du Maine ;
  • en 926 ou 927 avec Eadhild de Wessex ;
  • en 937 ou 938 avec Hedwige de Saxe ;
  • en 949 avec Raingarde de Dijon (c’est son authentique prénom).

La mère de Hugues Capet est la troisième, Hedwige de Saxe et n’est pas une descendante du grand Charlemagne.

Pendant quelques minutes, je découvrais que Charlemagne n’était pas mon ancêtre. Ça ne remplaçait pas « le prestige » d’un Hugues Capet ou d’un Hugues 1er, d’un Robert II le Pieux, d’un Henri 1er, d’un Philippe 1er, d’un Louis VI le Gros, d’un Louis VII le Jeune ou d’un Philippe Auguste, d’un Louis VII le Lion, voire même d’un Saint Louis. Sans parler du prestige d’être un héritier du premier des Bourbons ! J’étais tout désappointé et inconsolable.

Et puis, hourra !

Le grand-père du grand-père de la mère de Hugues le Grand, Béatrice de Vermandois, est un descendant de Charlemagne. #PépéPower

Et donc, Charlemagne est redevenu mon ancêtre !

Comme quoi en généalogie, mieux vaut re-re-re-re-vérifier ses sources plutôt deux fois qu’une. J’avais bien vérifié le bas de mon arbre, l’embranchement entre mes nobliaux en fin de parcours et mes roturiers argentés mais le haut de l’arbre c’était bien plus compliqué que prévu notamment pour ne pas se tromper d’épouse.

Alors c’est non sans émotion que je vous présente, l’arbre d’ascendance (corrigé) de mon grand-père Georges Ridel jusqu’à Charlemagne.

geneagraphe imprimer arbres généalogiques sur mesure charlemagne 01geneagraphe imprimer arbres généalogiques se tromper d'épouse

Arbres généalogiques sur mesure

 

 

 

 

Une pensée sur “Se tromper d’épouse”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.