Les arbres familiaux

Les arbres familiaux

À partir de mes quatre grands-parents, j’ai construit quatre arbres familiaux ascendants en l’élargissant aux frères et sœurs et aux épouses :

  • la branche paternelle et maternelle de mon père, les RIDEL et les BOULEAU ;
  • la branche paternelle et maternelle de ma mère, les COTTY et les HAMELET.

Ce qui est amusant, c’est que l’on peut comparer et trouver de grandes différences entre les traits principaux de ces quatre familles qui finalement ont réussis à se rencontrer malgré des origines géographiques différentes et des métiers différents :


Les arbres sont cliquables

Les RIDEL sont devenus des commerçants au XIXe siècle après avoir été des toiliers et des tisserands. Ils sont fidèles à la Seine-Maritime depuis toujours à l’exception notable de mon ancêtre joueur qui fera une escapade dans l’Eure voisine.

Ridel : Le nom est fréquent en Normandie (76, 27). On trouve l’équivalent Rideau dans l’Indre-et-Loire, la Vendée et la Vienne (variantes : Rideaud, Rideaux, 17, 37). Il s’agit en principe d’un toponyme avec le sens de talus, butte. À noter cependant que Ridel est mentionné comme nom de personne au XIIe siècle : Ridel, seigneur d’Azay, a ainsi donné son nom à la commune d’Azay-le-Rideau (37). Le nom de personne devrait correspondre à la racine germanique rid (= chevaucher). Diminutif : Ridelet (71).

59 personnes sur 8 générations
de Louis XIV à la 5e République

Les BOULEAU viennent de la Mayenne des Pays-de-la-Loire et ont tous vécus autour de Laval sauf ma grand-mère qui est née à Rouen en Seine-Maritime. De Louix XV à Louis Napoléon Bonaparte, ils exerceront des métiers autour du bois (fendeur de bois, scieur de long, bûcheron, merrenier, charpentier).

Bellay : Surtout porté dans l’Ouest (35), désigne celui qui est originaire d’un lieu-dit le Bellay (= lieu où pousse le bouleau).

80 personnes sur 11 générations
d’Henri IV à la 3e République

geneagraphe imprimer arbres généalogiques arbres familiaux BOULEAU

Les COTTY sont Bretons ou plus exactement des Finistériens et beaucoup ont consacrés leur vie à la manufacture des tabacs de Morlaix. Certains seront passés d’ouvrier à contremaître. Ils se sont tous remariés au moins une fois. J’ai pu remonter beaucoup plus loin pour la branche COTTY, grâce au travail réalisé par le Centre généalogique du Finistère.

Coty : Quand il est porté dans le Finistère, le nom s’écrit aussi Cotty. C’est un toponyme relativement courant signifiant « la vieille maison » (kozh = vieux + ti = maison). On trouve des hameaux appelés Cotty à Kerlaz, Plougasnou et Plouyé (29).

81 personnes sur 13 générations
d’Henri II à la 3e République

geneagraphe imprimer arbres généalogiques arbres familiaux COTTY

Les HAMELET viennent du Calvados, de la région autour de Caen et seront tous meuniers de Louis XV jusqu’à Louis Napoléon Bonaparte. Ils n’auront besoin de se marier qu’une seule fois pour que j’apparaisse en bout de filiation.

Hamelet : Porté en Normandie (27, 76), devrait être une toponyme, diminutif de hamel (= hameau).

52 personnes sur 7 générations
de Louis XIV à la 3e République

geneagraphe imprimer arbres généalogiques arbres familiaux HAMELET

Arbres généalogiques sur mesure

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.