Le blasonnement

Le blasonnement

L’uniformisation

Alors, je me suis lancé dans l’uniformisation des blasons présents dans mon arbre. J’avais utilisé comme tout le monde via Internet et son moteur de recherche bien connu, les illustrations en ligne qui me semblaient « justes ». Résultat, j’ai une très grande disparité dans les formes des écus, des couleurs et des motifs.

J’ai donc consulté le projet Wikipédia d’harmonisation des blasons et je m’y suis fié à 100 %. Mais ça c’était avant que je ne cherche les blasonnements corrects. Le blasonnement décrit la constitution du blason avec un vocabulaire dédié. Par exemple pour le blason rouge avec la bande jaune ci-dessous, le blasonnement est : De gueules à la fasce d’or.

Blason de Jauche : De gueules au fasce d'or
Jauche

Les couleurs principales utilisées en héraldique sont :

  • les métaux, composés essentiellement de l’or (jaune) et de l’argent (blanc) ;
  • les émaux, composés essentiellement de l’azur (bleu), du gueules (rouge), du sable (noir), du sinople (vert) et du pourpre (violet).

Les sources

L’héraldique a été étudiée, décrite un nombre incalculable de fois. Il est donc difficile de trouver un ouvrage unique de référence absolue. Une référence unique pour la construction du blason et une référence unique de l’inventaire de tous les blasons, ça n’existe tout simplement pas.

Le blasonnement

Ensuite il faut rentrer dans les détails du blasonnement pour attribuer le bon blason au bon ancêtre. J’ai commencé à chercher plus sérieusement sur les premiers comtes de Luxembourg présents dans mon arbre, qui descendent des comtes de Limbourg.

La fiche Wikipedia donne le blasonnement suivant pour les comtes de Luxembourg : Burelé d’argent et d’azur de dix pièces au lion rampant de gueules, couronné, armé et lampassé d’or, la queue fourchue et passée en sautoir.

Sauf qu’il s’agit du blason de Henri VI de Luxembourg et non celui du comté du Luxembourg. La queue du lion fourchue et passée en sautoir, c’est à dire qui se croise, est la marque de Henri VI. Ensuite ses descendants l’ont adopté. Mais les premiers comtes comme Henri V avait une queue simple.

Blason de Luxembourg : burelé d'argent et d'azur, au lion de gueules brochant, armé, lampassé et couronné d'or
Henri V de Luxembourg
Blason de Henri VI de Luxembourg : burelé d'argent et d'azur, au lion de gueules brochant, la queue fourchée et passée en sautoir, armé, lampassé et couronné d'or
Henri VI de Luxembourg

La forme de la queue du lion fourchue passée en sautoir est à ne pas confondre avec celle de la queue simplement fourchue. Au début, je ne voyais pas la différence et j’étais induit en erreur par des fiches Wikipédia et autres mal formulées ou mal respectées.

Ci-dessous, le blason des comtes de Monfort avec un lion à queue fourchue.

Blason comte de Monfort : De gueules au lion d'argent à la queue fourchée
Monfort

Ci dessous, le blason des seigneurs de Bruyères avec un lion à queue fourchue, nouée et croisée ! D’or, au lion de sable, la queue fourchée, nouée et passée en sautoir.

Blason de Bruyères : D’or, au lion de sable, la queue fourchée, nouée et passée en sautoir
Bruyères

 

Un autre détail hyper important dans le blasonnement à base du lion rampant : les couleurs portées par les griffes et la langue, s’il a une couronne ou pas. Il est armé et lampassées d’or quand les griffes et la langue sont jaune comme pour celui du Luxembourg et sans couleur pour celui de Monfort.

Une fois qu’on a trouvé le bon blason qui correspond à son ancêtre, il faut prendre en compte le fait que durant sa vie, l’ancêtre a très bien pu porter successivement plusieurs blasons. C’est le cas, lorsqu’il devient seigneur d’un domaine en plus du sien après un mariage, une prise de guerre, etc.

Ma règle pour le moment est de lui attribuer le dernier ou le plus prestigieux des blasons. Je ne gère pas du tout les dates des titres dans Geneanet sûrement qu’un jour j’y reviendrais…

Et puis ensuite, j’attribue, sûrement à tort, aux descendants le blason choisi pour l’ancêtre. Il arrive que certains fils s’émancipent du blason paternel en appliquant une brisure. C’est le cas par exemple pour Gérard comte de Durbuy, frère de Henri V de Luxembourg.

Blason comte de Durbuy :
Durbuy

En travaillant mes blasons autour des premiers comtes du Luxembourg, je me suis aperçu que le lion était décliné de toutes les manières possibles, on l’a vu précédemment avec les trois formes de queue, simple, fourchue et fourchue en sautoir, avec des griffes, une langue de couleurs et portant ou pas une couronne. Mais aussi le fond de l’écu qui est parfois simple, parfois meublé.

Vous aussi, je parie, que vous n’aviez pas fait attention à toutes ces petites différences ? 😉

Mon plan de travail dans cette recherche de blasonnement

Plan de travail - blasonnement

Ci-dessous la liste des blasons que j’ai redessinés lors de cette recherche de blasonnement.

D'or au lion d'azur, armé et lampassé de gueules
Roucy
Blason de Flandre Hainaut : D'or au lion de sable, armé et lampassé de gueules
Flandre Hainaut
Blason de Namur : D’or au lion de sable armé et lampassé de gueules; à une bande de gueules
Namur
Blason de Beaujeu : D'or au lion de sable armé et lampassé de gueules, brisé d'un lambel de cinq pendants du même.
Beaujeu
Blason de Beaugé : D’azur au lion d’hermine
Beaugé
Blason de Brabant : De sable, au lion d'or, armé et lampassé de gueules.
Brabant
Blason de Limbourg : Argent au lion rampant de gueules, armé et lampassé d’or.
Limbourg
blason de Waleran III de Limbourt : D’argent au lion rampant de gueules, queue fourchée, armé et lampassé d’or et couronné de même
Waleran III de Limbourt
Blason de Sarrebruck : d'azur semé de croisettes recroisetés au pied fiché d'or au lion d'argent, armé, lampassé et couronné d'or brochant sur le tout
Sarrebruck
Blason de hollande : D’or au lion de gueules armé et lampassé d’azur
Hollande
Blason de Châteauvillain : Un écusson de gueules à un lion d'or semé de billettes du même
Châteauvillain
Blason de Bourbon Dampierre : d'or au lion de gueules accompagné de huit coquilles d'azur
Bourbon Dampierre
Blason d'Avesnes : Écartelé: en 1 et 4 d'or au lion de sable armé et lampassé de gueules, qui est de Flandre; en 2 et 3 d'or au lion de gueules armé et lampassé d'azur, qui est de Hollande
Avesnes Hainaut
Blason de Luxembourg : burelé d'argent et d'azur, au lion de gueules brochant, armé, lampassé et couronné d'or
Henri V de Luxembourg
Blason de Henri VI de Luxembourg : burelé d'argent et d'azur, au lion de gueules brochant, la queue fourchée et passée en sautoir, armé, lampassé et couronné d'or
Henri VI de Luxembourg
Blason comte de Durbuy :
Durbuy
Blason de Fiennes : D'argent au lion de sable armé et lampassé de gueules
Fiennes
Blason de Bournonville : De sable, au lion d'argent, armé, lampassé & couronné d'or, la queue fourchée passée en sautoir
Bournonville

La page de tous mes blasons à télécharger librement

La page du projet Wikipedia

2 réponses sur “Le blasonnement”

  1. Super intéressant, je suis toujours fasciné par la lecture qu’on peut en faire, et qui permettrait juste à partir de cet oral de reconstruire correctement le blason !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.